Irrances - [#2764]
Previous Next
+ Comments        Irrances - [#2764] - 17-12-2011

Shiraz, Iran du sud, le 8 novembre 2010 à 17:51.

La Porte du Coran [Darvazeh-ye Quran], à l'entrée de Shiraz.
Les jardins iraniens sont fascinants : ce sont à la fois des lieux de mémoire, des lieux de loisirs familiaux, mais ce sont surtout les seuls lieux de rencontre homme-femme autorisés par la religion du régime. J'ai adoré cette proximité de toutes les couches de la population, de toutes ces attentes différentes, dans des jardins aussi discrets qu'immenses, tous plus magnifiques les uns que les autres. Les jardins suspendus de Babylone existent toujours, immuables, mais Internet et la génération iPhone les peuplent désormais.

En Iran, les américains se trompent encore une fois de cible, après leurs échecs successifs en Irak et en Afghanistan/Pakistan : qu'il soit républicain ou démocrate, leur Président se doit de faire marcher les industries d'armement, car des milliers de jobs sont en jeu. Il faut que certains meurent pour que d'autres puissent vivre et consommer : c'est la loi de la jungle et du plus fort. Cette "logique" à court terme risque de rapprocher encore un peu l'Iran de la Chine, qui ne rêve que de mettre un pied sur un nouveau continent, après l'avoir déjà fait en Afrique.
Je ne suis absolument pas surpris qu'un drone Sentinel américain ultra-secret se soit fait dernièrement capturer en mission d'espionnage sur l'Iran car j'ai été arrêté par l'armée iranienne en photographiant la frontière nord (voir les commentaires) et j'ai pu mesurer personnellement son efficacité et son degré de préparation.
L'Iran, ce n'est pas l'Irak, les perses ne sont pas arabes. C'est une nuance historique qui semble mal comprise en occident.
Le gros problème pour l'Amérique maintenant, c'est que ce sont les ingénieurs chinois qui fabriquent les iPod, iMac, iPhone et autres iPad qui vont disséquer et répliquer le pauvre drone Sentinel qui a bêtement atterri sans casse et sans auto-destruction à 250 km à l'intérieur du territoire iranien. A moins que ce soient des ingénieurs russes. C'est aussi cela, la globalisation !
Mais en fait, tout cela est très bon pour .. l'industrie d'armement américaine, qui doit tout recommencer à zéro. La dette publique américaine va certainemenmt encore augmenter et .. c'est la Chine qui prête. ;-)