Les jardins du paradis 5 - [#3108/3118]
Previous Next
+ Comments        Les jardins du paradis 5 - [#3108/3118] - 22-01-2011

Shiraz, Iran central, le 9 novembre 2010 à 17:45 heures.

Mausolée de Hafez, poète et mystique persan, né vers 1310.
Le lien conduit à un site où on peut entendre Hafez déclamé en Farsi, la langue perse.

L'Iran ne possède pas de lieux publics, cafés, bars, discothèques. Il y a bien des restaurants pour manger, mais ils sont chers. Il y a encore des fast-food, une multitude d'échoppes dans les rues et surtout le bazar, mais c'est tout.
Une grande partie de la vie sociale se passe à l'intérieur de la maison, dans l'espace privé. En effet, les iraniens reçoivent très facilement et organisent volontiers des fêtes, entre amis ou en famille (grandes en général). Une autre partie de leur vie se passe dans les jardins publics, nombreux, même dans les petites villes. Omniprésents dans le quotidien des iraniens, les jardins sont souvent magnifiques, avec des alcôves et des bancs discrets, richement décorés et éclairés. Ils évoquent vraiment le paradis.
Voici encore l'étymologie du mot paradis: du latin paradisus issu du grec ancien παράδεισος parádeisos ("l’Éden, le paradis"), lui-même issu de la langue indo-iranienne archaïque pairiḍaēza ("jardin, enclos, espace clos") composé de pairi ("autour") et de daēza ("mur"). Pour ceux que les jardins (et le paradis) intéressent: La Revue de Téhéran.

You can listen on this site Hafiz poetry said in Farsi, the persian language.

About Persian gardens...